Se défier pour avancer

5 astuces pour te détacher du regard des autres

Tu as du mal à t’habiller comme tu le souhaiterais, tu as des phrases toutes faites comme « on ne sait jamais ce qu’ils diraient ». Le regard des autres est devenu très ou trop pesant.

Avec les années, tu n’oses plus dire ce que tu penses vraiment et tu ne donnes plus ton avis en public, tu as peur du débat, du conflit, tu te trouves ridicule.

C’est un combat permanent. Le soir quand tu rentres chez toi, tu te rappelles de certaines situations et tu aurais voulu dire autre chose. Mais tu rougis rien qu’en y pensant.

Tu t’es éloignée de tes rêves. Entre celle que tu étais à 20 ans et celle d’aujourd’hui, un fossé s’est creusé.

Tu ne te mets plus en valeur, tu ne crois en rien les paroles d’une collègue qui te fait des compliments si souvent. 

Et la cerise sur le gâteau, tu es devenue susceptible. Toute critique fait chuter ton estime de toi-même en 3 secondes.

Alors, qu’attends-tu pour démarrer le changement qui améliorera toute ta vie, d’avoir le courage de ne pas être aimée ?

Dans cet article je te donne 5 astuces pour te détacher du regard des autres.

J’ai réalisé cet article dans le cadre d’un évènement organisé par le site heureuxcoach.fr  dont le thème est : “5 astuces pour se détacher du regard des autres”. J’apprécie beaucoup les articles qui y sont présentés, pour conseil, pour s’accepter et travailler principalement autour du surpoids.

1. L’autocompassion, être capable de ressentir de l’empathie pour toi-même

Tu vas devoir combattre la peur du jugement

Les peurs de l’échec, peurs du conflit, peurs du ridicule, peurs de ne pas être aimée, sont LA base du problème. 

Si ton estime de toi n’est pas suffisante pour te donner la force et le courage face aux autres, comment pourrais-tu te sentir mieux dans ta peau ? 

Tu ne vas pas te convaincre d’être exceptionnelle, ça ne marcherait pas, tu sais très bien que ce n’est pas vrai.

Par contre tu peux commencer à t’accepter telle que tu es.

Cette capacité te permettra de pardonner tes erreurs et d’accepter tes limites.

Cela s’appelle l’autocompassion.

L’estime de toi, plus elle sera grande, te poussera à être la meilleure et malheureusement, laissera la place à ton propre jugement pour te mettre dans la catégorie des perdants à chaque fois que tu rates quelque chose.

L’autocompassion te rappelle qu’il est naturel de te tromper.

Exercice que tu dois pratiquer pour améliorer ton autocompassion.

Lorsque tu te parles avec gentillesse et bienveillance, tu améliores ta réflexion, ta mémoire et ta concentration.

Imagine que tu es avec une personne qui t’aime, dans un endroit calme. Ferme les yeux. Respire et pose le décor.

Laisse cette personne s’adresser à toi avec gentillesse.

Laisse s’envoler d’éventuels sentiments de tristesse, d’infériorité ou de honte.

Transforme ta petite voix intérieure qui ne ferait que te juger par la voix la plus gentille qui puisse exister et qui te comprendrait, qui te propose de t’accompagner.

Au lieu de te sermonner parce que tu as encore fumé une cigarette alors que tu avais dit publiquement que tu arrêterais. Cette petite voix te dira sûrement « Tu as fumé cette cigarette en pensant qu’elle allait t’apporter du réconfort. Tu pensais qu’en fumant tu prendrais un souffle de liberté. Alors qu’elle t’apporte tout le contraire, n’est-ce pas ? Viens avec moi, partons faire une balade. »

Il s’agit d’affronter ta voix intérieure et de reformuler en phrases positives ce qu’elle pourrait te dire. Comme le ferait une personne qui t’aime.

2. Cultiver sa confiance en soi

Vivre selon ses valeurs. Être en accord

Quand j’interviews les Jolies Madames de mon nouveau podcast (Sortie prévue en 2021), je leur pose systématiquement cette question : « Est-ce que tu te sens en accord avec toi-même, avec tes valeurs ? ».

Être en accord avec toi-même concourra à te donner plus de valeur. Tu seras fière de toi, tu te sentiras sur ton chemin.

Il n’y a rien de pire pour soi-même que le sentiment d’auto-trahison

Chaque jour, j’essaye d’être moi-même. 
C’est une sorte de défi que je lance aux autres. Je les défie de m’accepter telle que je suis. Je prends le risque que ça ne leur plaise pas.

J’ai le courage de ne pas être aimée.

L’exercice pour t’aimer davantage : Accepter les compliments

La prochaine fois que tu recevras un compliment ou qu’une personne te dira quelque chose de gentil, marque une seconde de silence.

Cette seconde te sera précieuse. Elle évitera que ton cerveau se jette spontanément sur une réponse négative. « Oui, mais… (un bon motif pour ne pas accepter le compliment) »

Tu vas, dès à présent dire « MERCI ! », avec un sourire. 

Apprécie la reconnaissance ou l’affection que l’on te témoigne.

« Merci, c’est gentil », « Merci, j’apprécie que tu aies aimé », « Merci, j’adore entendre ça »…

3. Révéler son potentiel

Donnes-toi de l’importance

« Sois toujours toi-même, sauf si tu peux être une licorne. Dans ce cas, sois toujours une licorne. »

auteur inconnu

Pour te détacher du regard des autres, tu vas devenir plus forte et plus libre. 

Toutefois, le regard des autres peut te sembler lourd si tu y donnes trop d’importance. 

Notre perception des propos des autres est souvent erronée. Dans les 4 accords Toltèques, on dit qu’on ne devrait pas interpréter les réactions des autres.

« Pourquoi il ne m’a pas souri ce matin ? », « Pourquoi il me regarde comme ça ? »…

L’exercice pour te rendre plus forte, la règle des cinq pourquoi

Pour améliorer leur système de management, un ami à moi qui est directeur d’un Décathlon en France suit et propose de très nombreux programmes de formation.

Il utilise dans sa vie professionnelle comme dans la privée certains outils, qu’il nous partage.

J’en ai retenu un justement, la règle des cinq, très utile quand on a laissé trop de place au jugement intérieur.

5 pourquoi et tu auras la réponse.

Tu te sentiras mieux et tu pourras passer à l’action (parler, bouger, t’éloigner, t’isoler…)

Comment je me sens ? (anxieux, irritable, hypersensible, agacé …) …………………………….

Pourquoi ? (Pourquoi je bois beaucoup de café le matin ?) ………………………………………

Pourquoi ? (Pourquoi m’est-il si difficile de me lever le matin ?) ………………………………….

Pourquoi ? (Pourquoi le fils du voisin passe ses nuits à pleurer ?) ………………………………..

Pourquoi ? ………………………………………………………………………………………………..

4. Se préoccuper des autres

Ne monopolise pas la conversation, intéresses-toi aux autres

En accordant trop d’importance à ce que pensent les autres de nous, nous nous sentons ridicules et mises à l’écart. Nous sommes programmés pour ressentir les signes de rejets, c’est une question de survie. 

40 % des gens se disent timides.

Les timides tombent souvent dans le piège du monologue. On leur pose des questions, ils y répondent et ne s’arrêtent plus de parler.

Si tu es dans ce cas, tu dois te sentir ensuite mal à l’aise de ne pas t’être intéressée aux autres, non ?

Porte uniquement des jugements positifs sur les autres

Nous jugeons en permanence. C’est un peu parce que nous avons des idées toutes faites sur les autres que nous imaginons que les autres puissent nous juger autant.

Le jugement sert la différenciation. Tout jugement sur l’autre est relatif à soi.

Nous avons du mal à identifier nos faiblesses et nos points faibles.

Tu auras, comme nous toutes, tendance à juger quelqu’un de fainéant si tu as envie d’en faire moins 😉

Te forcer à ne porter uniquement que des jugements positifs sur les autres va te demander d’aller fouiller en toi-même aussi quelques-unes de tes qualités.

L’exercice pour t’entendre avec le reste du monde, le retour à l’humain

Nous vivons dans une époque de plus en plus individualisée et individualiste. Pratiquer le retour à l’humain t’aidera à te reconnecter à l’humain.

Stoppe toute activité urgente et distrayante et accorde chaque jour un moment de pleine attention à une personne spéciale pour toi.

Accorde toute ton attention à la personne de ton choix. Offre-lui, consciemment ce « retour à l’humain ». Une attention complète dirigée seulement sur elle.

5. Pour accomplir un changement il faudra t’entraîner

4 exercices simples, que tu dois répéter le plus souvent possible

C’est par l’entrainement que viendra ton changement.

Tu ne vas pas pouvoir te dégager du regard des autres seulement en lisant cet article.

Ce n’est pas une histoire intellectuelle. En lisant cet article, tu es forcément d’accord. Mais quand tu seras entourée d’autres personnes, ce ne sera pas ta raison qui sera aux commandes, mais bien ton cerveau et ses émotions qui prendront le dessus si tu ne leur donnes pas de nouvelles habitudes !

C’est comme si tu voulais te muscler les abdominaux. Tu vas faire des exercices ce matin, en regardant une vidéo, et rien n’aura changé sur ton ventre.

Si par contre tu t’emploies à refaire ces exercices tous les jours, au bout de 6 mois, ton petit ventre aura déjà une forme plus musclée.

Tes réactions spontanées sont des réflexes acquis avec le temps. Les plus mauvaises habitudes peuvent disparaitre si tu le souhaites, en t’engageant à faire et refaire ces 4 exercices tous les jours.

Pour ancrer ces nouvelles habitudes, la méthode 90-90-1

Les études au sujet des habitudes donnent toutes à peu près le même constat :

Il faut entre 21 jours et 3 mois pour ancrer une nouvelle habitude.

Dans les prochains 90 jours, tu vas consacrer les 90 premières minutes de ta journée à t’entraîner.

Tu vas écrire la date de fin dans ton agenda.

Tu vas noter les actions à réaliser sur une feuille que tu vas décorer.

Tu noteras le titre suivant :

« Me dégager du regard des autres »

  1. L’Autocompassion, pour ressentir de l’empathie pour toi-même
  2. Accepter les compliments, pour t’aimer davantage
  3. La règle des cinq pourquoi, pour te rendre plus forte
  4. Le retour à l’humain, pour t’entendre avec le reste du monde

Partage sur ton réseau !
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claire
3 mois il y a

Gé-nial !!! J’ai adoré ton article, merci pour ta participation au carnaval Marie-Anne ! Et la phrase sur les licornes, je vais te la piquer souvent haha

Céline Conrardy
Céline Conrardy
3 mois il y a

des exercices simples et pourtant si difficiles…ou inhabituels devrais-je dire ! Merci !

trackback
3 mois il y a

[…] 5 astuces pour te détacher du regard des autres […]

Vero
3 mois il y a

Je te rejoins complètement sur l’autocompassion. C’est tout un travail sur soi, surtout qu’on évolue dans des environnements où le standard est la critique et qu’on encourage peu ceux qui osent se tromper.
Merci pour ces pistes que tu proposes pour se détacher du regard des autres et qui rassurent ceux qui ont envie d’être des licornes !

harmoniedescorpsfr
harmoniedescorpsfr
2 mois il y a

Merci pour ces conseils pertinents.
L’autocompassion est un acte assez difficile. On est souvent plus enclin à se trouver des défauts et de souligner les points qui ne vont pas.
La méthode des 90 jours permet de bien fixer les habitudes.

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Couverture dans la tête de virginie portos

Reçois gratuitement le livre "Dans la tête de Virginie Portos"